mars 25, 2015

# Articles

Tomber sept fois, se relever huit, Philippe Labro


L’histoire :
« C'est arrivé subrepticement, sournoisement, sans prévenir, une vraie saloperie, une lente et insidieuse pénétration. Je suis l'esclave d'une chose indéfinissable qui est en train de me détruire et je lui obéis sans aucune résistance... ».  Je suis l'esclave d'une chose indéfinissable qui est en train de me détruire et je lui obéis sans aucune résistance.  Ça peut tomber sur n’importe qui, même sur un homme au sommet de la réussite.
Dans un récit vécu, l'auteur raconte ce que signifie perdre le désir, l'énergie, la motivation. Avec un style unique, évoque les effets de « la broyeuse » qui l’a rongé.

Ce que j’en pense :
Ce témoignage constitue aussi une affirmation de la force et du cran dans ce qui constitue et est la vie. L’auteur revient d’une chute et en parle avec tellement de conviction qui nous emmène vers une reflétions de la vie, de nous-même, de nos comportement et des autres. . Philippe Labro nous parle dans son livre de sa plongée vers son enfer, de ce qu'il a ressenti durant ces deux années.
Il en parle avec des mots poignant. Il exprime sa lente remontée à la vie, son nouveau état d’esprit sur la vie, les gens qui l’on radié pendant sa descente en enfer et ceux qui l’on aimé et aidé. C’est grâce à eux et aux médecins qui s’en est sorti, c’est en gros sa leçon sur la vie et sur le recul de sa descend.
« Tomber sept fois, se relever huit » est un bon titre et va comme un gant avec l’histoire raconté. Dans la vie, dans les difficiles comme dans les bons moments, on doit se battre et ne jamais baisser sa garde.
Selon moi, le seul bémol de ce livre est un peu trop de longueur sur les médicaments et sa chute. J’ai comme même adoré la fin et son rapport avec le titre.


Note : 13/20 bon livre à message fort. 

Follow Us @soratemplates