avril 14, 2015

# Articles

L'amie de Madame Maigret - Georges Simenon

L’histoire :
Un billet anonyme, une perquisition, des dents humaines retrouvées dans un calorifère... Maigret n'hésite pas à incarcérer Steuvels, un relieur belge établi rue de Turenne. Mais qui a été tué ? Et pourquoi ? La presse s'empare de l'affaire. Liotard, le jeune avocat de Steuvels, soigne sa publicité. Et l'enquête piétine. Cependant, Madame Maigret, en se rendant chez son dentiste, square d'Anvers, a lié connaissance avec une jeune femme italienne, accompagnée d'un enfant de deux ans. Le jour où celle-ci lui confie l'enfant durant deux heures, sans explication, elle s'ouvre à son mari. Or cette Gloria était au service d'une riche comtesse récemment assassinée à l'hôtel Claridge...
Et c'est finalement Madame Maigret qui va mettre son mari sur la piste. Une piste tortueuse qui, du Claridge au square d'Anvers, et du square d'Anvers à la rue de Turenne, le mènera à la vérité.

Ce que j’en pense :
Ce roman nous fait vivre le quotidien du quai d'orfèvre, une enquête curieuse où une foule d’individus s’illustrent dans leur indécence, leur affection, leur brutalité et leur trahison. Le suspense est omniprésent le long du récit.
L'affaire sur laquelle travaille Maigret est assez complexe. Une lettre anonyme a prévenu la Police Judiciaire qu'un relieur de Paris qui vit dans une petite maison qui lui sert d’atelier aurait brûlé le cadavre d’un homme dans son calorifère. On vérifie et découvre deux molaires humaines dans ledit calorifère et un complet bleu taché de sang. Steuvels nie tout en bloc. Sa femme, Fernande, ayant été à Concarneau par un télégramme qui était bidon. Le procureur l'a fait arrêter. Là-dessus, M° Liotard surgi d'on ne sait trop où assure la défense de l'inculpé.
L'enquête de Maigret et la vie de sa femme vont s’entortille ; avec une amie sur un banc qui lui laisse son enfant alors qu’elles se connaissent à peine.
Quel enchantement de profiter de ces enquêtes emplies de finesse, ou la fin est aussi simple. Simenon parvient à créer une authentique ambiance où se mêlent les bureaux du quai des Orfèvres et les parcs radiants de Paris. Ce sont deux mondes contraires mais complémentaires.

Note : 11/20, découverte de Simenon, simple mais bon. 

Follow Us @soratemplates