juin 08, 2016

# Articles

L'amour et son contraire - Julie Buxbaum

Synopsis
À vingt-neuf ans, Emily Haxby a tout pour être heureuse : elle vit à New York, elle est avocate dans un célèbre cabinet d’affaires, et Andrew son compagnon s’apprête à la demander en mariage. Mais, soudain, elle décide de le quitter.
Emily est certaine d’avoir pris la bonne décision, et pourtant elle serait bien en peine de l’expliquer à ses proches. En dépit de son esprit bravache et de son apparente indépendance, elle doit bientôt reconnaître que cette séparation avec Andrew n’a pas grand-chose à voir avec lui, mais plutôt avec elle. Jess, sa meilleure amie est la première à l’alarmer : « Comment peux-tu être la personne la plus marrante que je connaisse et aussi la plus malheureuse ? Ça ne t’épuise pas ? »
Mais, dans l’immédiat, Emily n’a pas le temps de se poser trop de questions. Son patron, Carl, l’a mise sur une affaire brûlante : Synergon, une multinationale, est poursuivie par une cinquantaine de familles de l’Arkansas pour pollution de l’eau et prolifération des cas de cancers. Les dossiers s’empilent et les nuits s’enchaînent entre les quatre murs de son bureau. Mais lorsque Carl lui fait des avances parce qu’il croit avoir tous les droits sur elle, elle n’y tient plus et démissionne.
Car, en plus de ses remords sentimentaux, Emily a appris que son grand-père, l’inénarrable Papi Jack, est en train de mourir. Elle réalise que la vie est courte et qu’il est temps d’affronter ses vieux démons : elle entame une analyse, renoue avec son père, aide les siens face à la maladie. La disparition de Papi Jack fait écho à une autre, celle de sa mère, décédée lorsqu’elle avait quatorze ans. Un deuil qu’elle est prête à accepter aujourd’hui.

Ce j’en pense:
Je viens de finir ce livre que j’ai tiré dans la boule jars des livres de ma PAL et j’avais au début un doute sur ce livre. Je pensais que ça n’allais pas le faire du tout néanmoins j’ai été surprise par la façon dont les sujets sont abordés.
L’histoire est ordinaire. On trouve Emily « Em » qui travaille dans un grand cabinet d’avocat, elle a un chéri d’amour qui s’appelle Andrew. Andrew veut l’épouser. Emily le sens, n’aime pas et décide de tout foutre en l’air en le quittant. Pourquoi ? Elle ne le sais pas elle-même et le livre est un quête d’elle-même.
Les personnages je les trouve très détaillée et construit. Nous avons Emily la femme forte, trentenaire, passionnée par son boulot. Mais on va vite voir ses failles. Parlons d’Andrew, un beau mec, romantique, jaloux. Papi Jack est très touchant et va vivre une épreuve de la maladie.
J’ai pleuré dans ce livre mais sinon des moments sont trop long, des flashbacks parfois intéressant.

Les extraits:
« La nuit dernière, j'ai rêvé que je découpais Andrew en une multitude de petits morceaux, comme un chef dans un restaurant japonais, et que je les mangeais, l'un après l'autre. Il avait goût de poulet. Après, je me sentais repue, mais un peu déçue. C'était de steak dont j'avais envie.
J'ai l'intention d'oublier ce rêve. Je ne vais plus penser à la texture granuleuse d'Andrew façon moo shu. L'envie dévorante de l'avaler d'un coup. Ce rêve va s'effacer totalement, ne laisser ni échos persistants, ni assommante impression de déjà-vu, et pourtant il n'est pas impossible qu'il soit à l'origine de tout, qu'il m'ait inexorablement conduite à cet instant.
Car je sais déjà que, contrairement au rêve, l'impasse à venir, elle, va rester. Je vis un souvenir que je ne peux éviter. »


Note: 14/20, Un livre Chick-list sympathique mais sans plus.

Follow Us @soratemplates