juillet 16, 2016

# Articles

Love letters to the dead - Ava Dellaira

Au commencement, c'était un simple devoir. Ecrire une lettre à un mort. Laurel a choisi Kurt Cobain, parce que sa grande soeur May l'adorait. Et qu'il est mort jeune, comme May. Très vite, le carnet de Laurel se remplit de lettres où elle dresse son propre portrait de lycéenne, celui de ses nouveaux amis, de son premier amour... Mais pour faire son deuil, Laurel devra se confronter au secret qui la tourmente, et faire face à ce qui s'est réellement passé, la nuit où May est décédée.
« L'amour c'est être perdu et être sauvé à la fois. Mais je me suis trompé sur ce que je t'ai dit sur le fait de sauver des gens...Ce n'est pas vrai. Tu penses peut-être le contraire parce que tu as très envie que quelqu'un te sauve ou de sauver quelqu'un. Mais la vérité c'est que tu es la seule personne à pouvoir te sauver car le loup q
ue tu fuis est en toi et personne ne tirera... »

Mon avis sur ce livre:
Premier qualificatif qui me vient à l'esprit sur ce livre : Reconstruction.

Pourquoi avoir lu ce livre ?
J’ai entendu beaucoup parler de ce livre, je ne suis pas trop les lectures épistolaire parce que je pense toujours m’ennuyer. La couverture m’attirait aussi, elle est sublime. L’idée est très bonne, on ne s’ennie pas du tout. On passe par plein d’émotion : joie, peine, haine…

L’histoire m’a plu à cause de son côté reconstruction de soi-même.  On suit donc Laurel qui doit écrire une rédaction à une personne disparue.  On va par la suite découvrir sa vie et ce qu’elle a vécu, elle a vécu des choses difficiles à vivre. Il est composé sans chapitre mais toujours en lettres jusqu’à la fin. Le style est fluide et agréable, le sens du détail mais sans de longue description. L’auteur prend les expressions des adolescents, ce qui donne de la crédibilité à toute l’histoire.
Les personnages sont construit, profonds et sincère. J’ai aimé suivre Laurel qui est toute fragile que tu veux prendre sous ton aile, elle est perdue et essaie tant bien que mal à chercher le sens que la vie veut lui donner. Elle est entourée de sa famille : May et ses parents. Les parents sont pas très compréhensif je trouve même si ils se rattrapent à la fin. Elle va petit à petit à se comprendre, à exprimer ses sentiments et à se libérer. On va suivre un peu ses amis de lycée : Nathalie, Hannah, Tristan, Kristen et Sky. Sa sœur est la grande partie du roman, au début on se fait une idée très angélique de sa sœur, le fait qu’elle la protège, joue avec elle...  mais au fur à mesure on comprend que personne n’est parfait même pas May vu les choses inamissibles qu’elle laisse  à Laurel.
Pour conclure en quelque mot, pour un premier roman de l’auteur, c’est une réussite. Une belle idée de départ, une écriture légère et simple.


Note: 20/20, roman touchant et un peu psychologique. 

Follow Us @soratemplates