août 09, 2016

# Articles

Le deuxième été (Quatre filles et un jean) - Ann Brashares

Au cours de ce deuxième été, les filles se réunissent de nouveau chez Gilda avant leur séparation. A la base, Bridget et Lena devaient chercher un petit boulot toutes les deux, mais Bridget, qui traverse une crise existentielle, décide de se rendre en Alabama pour voir sa grand-mère qu'elle n'a pas vue depuis sa toute petite enfance. Lena reste donc à Bethesda et elle travaille chez Basia, une boutique de mode. Carmen reste elle aussi à Bethesda, s'occupe en faisant du baby-sitting régulièrement et en gâchant la vie de sa mère. Tibby s'en va en Virginie, faire un stage d'études cinématographiques pour les deux mois d'été. Lena, quant a elle, son cœur est resté en Grèce.

-Je crois que je l'ai perdue, déclara-t-elle solennellement.
-Quoi? fit Tibby en levant la tête de ses bagages.
-Moi. Je crois que j'ai perdu l'ancienne Bee.
[...]
-Quand je repense à la fille que j'étais, elle me semble tellement loin...Elle marchait toujours vite, moi je traîne les pieds. Elle se couchait tard et se lever tôt, moi je passe mon temps à dormir. J'ai l'impression que si elle continue à s'éloigner, je ne pourrais plus jamais la retrouver.
-Et... tu as envie de la retrouver?

Mon avis sur ce livre:
Premier qualificatif qui me vient à l'esprit sur ce livre : Gai
Pourquoi avoir lu ce livre ?
J’ai lu le deuxième tome de Quatre Filles et un jean parce que c’est l’été et il faut mieux lire cette série en été pour être dans l’esprit du livre.

Au début, j’ai eu du mal à me mettre dedans mais c’est une saga très sympathique et sous ses airs de jeunesse adolescente il n’en reste pas moins de thème très intéressant et qui nous permet d’en savoir beaucoup plus sur le caractère et le passé des 4 héroïnes et leurs entourages.
On retrouve donc Tibby, Lena, Carmen et Bridget. L’été arrive pour les 4 filles avec tous ses évènements joyeux et aussi des détours vers des peurs, des doutes et des peines. Dans ce tome, on retrouve plus les relations familiales entre les parents et les filles, ou les grand-méres ; comme je l’es dit plus haut, on apprend plus sur la famille des filles, leur passé, leur doutes, et leur amour.

Pour donner un peu envie, Lena découvre Eugène qui a occupé une place dans la vie de sa mère. Pourtant elle ne veut pas en parler et personne ne lui donne d’indice. Carmen, qui ne supporte pas que sa maman rencontre un homme et redevienne une femme heureuse et amoureuse. Pourquoi veut-elle qu’elle soit malheureuse ? Ensuite Tibby doit réaliser un film sur sa mère. Ses relations avec se dégrade, Pourquoi ? Et pour finir ma préfère Bridget qui va essayer de retrouver sa grand-mère afin de la libéré d’un poids. Arrivé là-bas elle se fait passer pour une autre.

Je trouve que les thèmes et l’écriture ainsi que les situations se colle parfaitement à un public adolescent et même si je le lis adulte je m’identifie dans les situations que j’ai vécu plus jeune et j’aime retrouver cette fraicheur et innocence d’enfance.

Note:  17/20, des amours, des relations  conflictuelle, de l’amitié : un bon jeunesse.

Follow Us @soratemplates