novembre 02, 2016

# Articles

Juste avant le bonheur - Agnés Ledig

Cela fait longtemps que Julie ne croit plus aux contes de fées. Caissière dans un supermarché, elle élève seule son petit Lulu, unique rayon de soleil d'une vie difficile. Pourtant, un jour particulièrement sombre, le destin va lui sourire. Ému par leur situation, un homme les invite dans sa maison du bord de mer, en Bretagne. Tant de générosité après des années de galère : Julie reste méfiante, elle n'a pas l'habitude. Mais pour Lulu, pour voir la mer et faire des châteaux de sable, elle pourrait bien saisir cette main qui se tend...

«Tu peux tendre la main à quelqu'un, mais tu ne peux pas le sortir du trou dans lequel il s'enfonce s'il ne prend pas la main que tu lui tends.
On s'en sort parce qu'on n'a pas le choix. La vie suit son cours et nous ne sommes que quelques petits bouts de bois qui flottent au gré des courants. Nous avons tous été pris dans les remous des rapides, chavirés, percutés, noyés par moments, mais nous flottons toujours. Et puis, parfois, dans certains petits coins de rivière, protégées par une grosse pierre, tourbillonnent ensemble les brindilles qui ont subi les rapides et qui se retrouvent pour souffler. Formant un petit conglomérat de survivants malgré les courants puissants.» 

Mon ressenti :
Les qualificatifs que je donne à ce livre : tristesse, correct, tragique.

On suit Julie dans son quotidien de caissière au supermarché, elle n’est pas très heureuse dans son job mais elle tient grâce à son fils. Elle est pour autant toujours souriante et apporte une vague de gaieté à ses proches. Un jour, elle fait la connaissance de Paul à sa caisse. Paul est un quinquagénaire qui a vécu 30 ans en couple et qui vient de découvrir le célibat, il est totalement bouleversé dans sa vie au quotient comme l’épisode du raisin. Ils font se rapprocher et Paul propose à Julie d’aller en Bretagne durant ses congés. Paul n’a pas dit à son fils qu’il emmenait quelqu’un autre, ce qui va créer une tension entre le petit groupe. Au retour, Paul va pas pouvoir éviter la collision avec sa voiture, personne va ressortir intacte de ce drame.


Dans ce livre, on peut distinguer deux parties :
-         Celle avant le drame où Julie est caissière et décide de profiter de ses congés pour aller en Bretagne avec Paul. Le groupe va apprendre des autres et va commencer à reprendre goût à la vie comme Jérôme.
-         Celle après le drame où on voit la douleur sur les visages, les doutes et espoir qu’on peut avoir mais aussi le soutien des proches autour des personnes meurtris dans leur douleur.

Concernant les personnages, ils sont quatre principaux personnages qui sont marqués par la vie. Ils font passer de merveilleux moments ensembles comme de moins bons.
Il y a d’abord Julie, qui est une jeune fille avec un bébé jeune ce qui fait que ses parents l’on rejeté. Elle est très indépendante et battante. Elle a la joie de vivre. Lulu son fils est un jeune enfant de 8 ans, il est très intelligent et procure à Julie la force de se lever chaque matin.  Paul vient de se faire larguer par sa femme. Il est pourtant soulagé de reprendre sa liberté. Il est heureux depuis qu’il connait Julie. Il est très terre à terre et patient.
Enfin Jérôme, le fils de Paul est médecin. Il vient de perdre son épouse et ne s’en remet pas. Il est fragilisé par sa perte. Je l’es trouvé très naïf et hautain.

Concernant l’écriture de l’auteur, je trouve cela simpliste et tellement correcte dans l’histoire raconté. Il y a de la tendresse et de douleur mais aussi plein d’humour dans les dialogues ou les moments partagés entre les personnages dans la première partie du roman. Les thèmes sont très diverse mais reflète les questions de la vie comme la convalescence de l’âme, les remords, relations humaines…


Note : 17/20, c’est un livre qui nous donne des émotions justes.

Follow Us @soratemplates