décembre 22, 2016

# top

Top 5 des meilleurs mangas que j'ai lu en 2016





Numéro 1 : Alchimia de Samantha Bailly et Miya (2016)


Saë est une jeune alchimiste qui voyage avec ses compagnons à travers le royaume d'Alchimia en utilisant ses pouvoirs pour collecter et protéger la mémoire de son peuple. Mais la guerre éclate avec le royaume voisin, Ifen. La jeune femme est sauvée en pleine tourmente par un jeune soldat ifénien, Idan. Elle l'accueille sur son navire afin qu'il échappe à la mort.

Ce que j’ai aimé : l’idée original avec son univers développé,  le dessin est soigné et propre, les mystères qui entourent l’alchimie.




Numéro 2 : La série Dead Tube de Touta Kitakawa et Mikoto Yamaguchi

Prêt à tout pour devenir riche et célèbre ? Deadtube est fait pour vous ! Tuez, filmez et c’est gagné… ou vous mourrez ! Deadtube. Les jeunes gens n’ont plus que ce nom de site de partage de vidéos à la bouche. En fonction du nombre de vues, il peut rendre n’importe qui incroyablement riche. Mais seuls les vidéos les plus trash, les plus humiliantes ou dangereuses intéressent les gens. Accepter d’y participer, c’est prendre le risque de finir dernier et d’endosser tous les crimes réalisés par les autres prétendants. C’est à ce jeu morbide que vont jouer Mai et Tomohiro…

Ce que j’ai aimé: il est original dans l’idée, gore à souhait, du sexe violent. Les dessins de près et la qualité permettent de se sentir entièrement dans la scène. 
Ce que j’ai moins aimé : Involonté de participer de certaines personnes qui vont être forcé. 



Numéro 3 : La saga He is a beast  de Saki Aikawa

La mère de Himari va se remarier, elle va donc devoir retourner dans sa ville natale qu’elle avait quittée depuis quatre ans. Lors de la rentrée scolaire, elle découvre que Keita Ôgami, qui passait son temps à la tourmenter étant petite et à cause de qui elle a peur des hommes, se retrouve dans le même lycée qu’elle, pire encore... Dans la même classe ! Heureusement qu’il y a toujours le gentil Sasaeki. Mais pas de chance pour la jeune fille, Keita est toujours aussi désagréable. Dépitée Himari rentre le soir même découvrir sa nouvelle maison et faire la connaissance de son beau-père et de son fils. Elle était loin de s’imaginer que c'est en fait le père de Keita....

Ce que j’aime : les graphismes sont agréables, addictif de ce livre, humour des situations

Ce que j’aime moins : le scénario est basique et lassant à force d’être dans les mêmes ficelles, les stéréotypes.



Numéro 4 : La saga Death Note de Tsugumi Ohba et Takeshi Obata


Light Yagami ramasse un étrange carnet oublié dans la cour de son lycée. Selon les instructions du carnet, la personne dont le nom est écrit dans les pages du Death Note mourra dans les 40 secondes !! Quelques jours plus tard, Light fait la connaissance de l’ancien propriétaire du carnet : Ryûk, un dieu de la mort ! Poussé par l’ennui, il a fait entrer le carnet sur terre. Ryûk découvre alors que Light a déjà commencé à remplir son carnet…

Ce que j’ai aimé : être captivé par un univers complexe, le mystère autour de L, les dessins détaillés et très beau notamment autour de Ryûk

Ce que j’ai moins aimé : la densité dans les bulles, beaucoup de choses à lire



Numéro 5 : La saga Assassins de Hirohisa Sato (2016)


A la suite d'une sombre affaire, Hitomi a perdu son mari et se prostitue pour pouvoir élever son fils Jinsuke, 10 ans. Malheureusement, un soir, Hitomi est froidement abattue dans son appartement, sous les yeux de Jinsuke. Celui-ci échappe de justesse à la mort grâce à l'intervention de la jeune et mystérieuse voisine, mademoiselle Suzuki, qui est en fait une tueuse professionnelle aussi discrète qu'efficace. Elle recueille et protège le garçon, mais très vite ils se retrouvent pourchassés par la police pour une raison inconnue. Leur cavale commence et la situation est loin d'être évidente pour Suzuki, peu réjouie à l'idée de s'occuper d'un orphelin encore traumatisé par ce qui vient de leur arriver.

Ce que j’ai aimé : très beau travail sur sa série,, que se soit au niveau des personnages & expressions, ainsi que sur les décors. C'est détaillé et ça tend vers un graphisme un peu réaliste, L'ambiance générale du manga est très sombre et intrigante

Ce que j’ai moins aimé : leur cavalcade seul face aux mondes sans adulte ni concept orphelin. Pas crédible dans l’histoire

Follow Us @soratemplates