mars 22, 2017

# Articles

Beautiful Bitch - Christina Lauren

Reprenant là où s'arrêtait Beautiful Bastard, Chloe Mills et Bennett Ryan poursuivent leur relation sulfureuse et loin d'être de tout repos...
Juste au moment où la carrière de Chloe commence à décoller, Bennett aimerait que les choses ralentissent afin de pouvoir passer ne serait-ce qu'une nuit de folie avec sa copine. Mais après qu'il ait refusé de prendre non pour réponse, Chloe et Bennett se retrouvent soudain avec deux billets d'avion, dans une villa française et une surprenante conversation qui va les mener exactement là où Bennett le voulait : sous la couette.

« - Je sais qu'on n'est ensemble que depuis un peu plus d'un an, dis-je rapidement. Peut-être que c'est trop tôt ? Je comprendrais si tu me disais que c'est trop tôt. C'est juste ce que tu viens de dire sur notre manière de nous embrasser. Je pense la même chose de tout ce qu'on fait ensemble. J'aime tout. J'aime être en toi, travailler avec toi, te regarder travailler, me disputer avec toi, m'asseoir sur le canapé et rire avec toi. Je suis perdu quand je suis sans toi, Chloé. Rien ni personne n'est aussi important que toi, à chaque seconde. »

Mon avis:
Je ne recommande pas vraiment ce tome. C’est une déception : c’est court et cela n’apporte rien.
.
Nous suivons Chloé qui est l’ex stagiaire de Bennett. Elle est devenue une femme d'affaires redoutable. Bennett reste le patron débordé et autoritaire. Quand ils se voient, ils s'envoient en l'air.

Concernant la plume et le rythme de ce récit, les idées de l’auteur n’apportent rien, le récit comment pas au moment où on les quitte à la fin du premier tome. Il y a des flash-back qui ne sont pas très utiles pour revenir sur leurs souvenirs. Le vocabulaire est devenue romantique, il y a plus ces mots crus du premier tome. Je pense que le récit aurait pu être collé au premier tome avec le déroulé des choses normalement aurait été plus intéressant et percutant.  La fin reste la seule chose qui apporte du piment à l’histoire et crée la surprise.

Note : 13/20,  un tome court et sans grand apport.  

Follow Us @soratemplates