juin 12, 2017

# Articles

Irrésistible attraction - Simone Elkeles

Pour échapper à la police de Mexico, Carlos Fuentes s'installe chez son frère Alex, qui s'est rangé des gangs dans le Colorado. Kiara, une jeune lycéenne sage, un peu garçon manqué, lui sert de guide dans ce monde policé qu'il ne connaît pas. Carlos, poussé par ses habitudes de bad-boy, ne tarde pas à replonger ; et, pour éviter la prison, il doit suivre un stage de réinsertion et accepter de vivre chez le professeur Westford, père de la jeune fille, qui a déjà sorti son frère Alex de la galère. Malgré leurs différences, les deux adolescents apprennent à se connaître et s'attirent de plus en plus. Mais Carlos, s'il veut vivre pleinement son amour pour Kiara, doit d'abord rompre une fois pour toutes avec la culture des gangs.

« -Hein ! C'est quoi ton sport préféré ?
Carlos pose sa fourchette. Oh non ! Il a cette lueur rebelle dans le regard.
-Le tango horizontal, répond-il.
Maman et Brittany manquent de s'étouffer.
-Carlos... lance papa sur le ton qu'il réserve aux cas extrêmes.
- La danse ce n’est pas vraiment du sport, affirme Brandon, sans se rendre compte que le reste de la tablée est en état de choc.
-Avec moi, si ! répond Carlos. »

Mon avis:
Si vous recherchez une lecture très agréable et pleine de fraîcheur, foncé sur Irrésistible attraction de Simone Elkeles
Nous allons suivre Carlos, après qu'il se soit fait virer de l'usine où il travaillait au Mexique, il a été enrôlé dans un gang pour lequel il dealait. Sa mère voyant que son fils tournait mal l'a envoyé rejoindre Alex aux États-Unis. Les frères ne s'étaient pas revus en 2 ans. A peine aux USA, les ennuis s’invitent et Carlos est impliqué dans une affaire de drogue, la sanction pour éviter la prison est d’être placé au sein d’une famille d’accueil. Monsieur Westford, le père de Kiara va l’aider à retrouver le droit chemin et il va suivre un programme de réinsertion. Kiara et Carlos qui ne se tolère pas, mais cette nouvelle proximité va possiblement tout bouleverser.
Parlons dans un premièrement, de l’intrigue du roman : on reprend les mêmes et on recommence. L’histoire de Carlos et Kiara suit la même construction que celle d’Alex et de Brittany. Carlos est comme son frère, un adolescent récalcitrant qui a déjà fait partie d’un gang et qui ne veut pas se soumettre à une autorité. C’est lui qui décide de sa vie et il en fait ce qu’il veut. Il rencontre une jeune fille timide, riche, gentille. Au premier regard, elle ne s’intéresse pas à lui.
Néanmoins, cela reste une lecture appréciable et qui nous donne des émotions très fortes.

Dans un deuxièmement, les personnages sont très construits et sonne la différence avec le tome sur Alex et Britany. Carlos est un garçon très butés, arrogant. Il a comme même des qualités : il est très mature et réfléchi pour son âge. Il est marrant.
Au fil du roman, Carlos s’ouvre et on découvre qu’il est très gentil et ses réactions sont pour protège les autres de lui. La famille de Kiara lui apporte une sécurité et de l’attention, ce dont il avait besoin. Il va aussi petit à petit reconnaitre qu’il aime Kiara mais il ne veut pas aller plus loin pour la protège et pas la faire souffrir. Il va beaucoup évolue dans ce tome et je trouve que c’est un autre point commun avec Alex.
Quant à Kiara, c’est une jeune fille gentille, fonceuse, courageuse et elle se fiche de ce que les gens pensent d’elle. Elle ne refuse jamais les défis. Elle a des gouts vestimentaires de garçon manqué. Elle est passionnée par les voitures, l’escalade et est très sportive.

Mais comme le dénouement du tome 1 : les opposés s'attirent. Pour Carlos et Kiara, le début est assez compliqué mais cette proximité dégage au finale une belle complicité et l’attirance. C’est un peu le jeu du chat et de la souris : cela donne aussi du rythme à cette lecture.
Parlons des personnages secondaires, ils sont « presque » tous très attachants. Le meilleur ami de Kiara, Tuck est très drôle et pique un peu Carlos ce qui donne du piquant au livre. La famille de Kiara est très unis et elle est « saine », elle va porter Carlos dans le meilleur comme le pire. D’ailleurs, c’est le petit frère qui est très touchant qui va mettre à Carlos de révélé son côté tendre et gentil.
Nous revoyons Brittany et Alex qui font être là pour soutenir Carlos. On peut de se faite voir l’évolution de leur relation et on voit que le couple aussi traversent des difficultés encore aujourd’hui.
Enfin, parlons du style de Simone Elkeles, il est très agréable à lire. Les phrases sont simples, fluides et courtes. Le livre est construit sur une alternance de point de vue qui permet de donner du rythme et de connaitre les sentiments de Carlos et aussi de Kiera. Le roman est très vivant par ses dialogues et ses répliques très marantes.
Les thèmes traités sont aussi les mêmes que le tome précédent : la violence, l’alcool, la drogue, le sexe, le risque de non protection, la réinsertion…


Note : 17/20, une histoire prévisible mais ne gâche pas la romance touchante.

Follow Us @soratemplates